Bonjour à tous!

Nous faisons partie des corps de métier ayant interdiction d'exercer jusqu'à nouvel ordre, et ce en raison de la pandémie de covid19. Ce n'est pas une raison pour ne pas prendre soin de nous, dans la mesure ou cela est possible. Aérons nous le temps autorisé, faisons des étirements, du sport à l'aide des tutoriels disponibles sur les nombreux réseaux sociaux, essayons de manger correctement et raisonnablement, lisons, pourquoi pas du yoga, une formation en ligne? Les choses à faire durant ce confinement sont légion, on le sait, mais les appliquer...c'est une autre affaire! J'en suis, à mon grand regret (enfin pas tant que ça :p) un exemple quasi parfait! Dans le genre "et si je profitais de cet arrêt forcé pour repeindre mon couloir, redonner un coup de frais à la cuisine, apprendre la couture..." et puis les journées passent et la peinture est toujours dans le placard (le pire c'est que je l'ai achetée il y a des mois en me disant que je le ferais dès que j'aurais du temps!). La procrastination a pris le dessus chez beaucoup de personnes. Est ce le fait de ce brouillard qui nous enveloppe actuellement ou juste une occasion de ne rien faire? Peut-être bien les deux...

Et puis il y a celles et ceux qui travaillent, contraints pour certains, avec joie pour d'autres. A domicile pour beaucoup, avec les avantages et les inconvénients que cela peut représenter, sur leur lieu de travail pour les autres, affrontant le stress des gens, leur mauvaise humeur et leurs angoisses existentielles, mais accueillant aussi les sourires, les encouragements, les clins d’œil et les joies que peuvent procurer le contact à"l'autre", à l'humain. C'est à ceux là tout particulièrement que s’adressent mes encouragements et mes remerciements. Si vous n'étiez pas là mesdames et messieurs qui assurez notre quotidien, que ce soit dans les magasins autorisés ou dans les lieux ou la santé essaie de se rétablir, qui nettoient la ville, réparent la chaussée, ramassent les poubelles, assurent le maintien de l'eau, de l'électricité, du gaz... j'en oublie, je le sais! Eh bien ce serait juste invivable, parce qu'il faut bien le dire, vous nous permettez de vivre dans un confort auquel les trois quart -si ce n'est plus- de l'humanité n'a pas accès. Alors merci à vous et essayez de prendre soin de vous au maximum

Je vous dis à bientôt et haut les cœurs!

Sandrine Maurice, Créatrice de Bien-Être.

 

Votre espace